Cheffe de cuisine, animatrice TV, conseillère régionale déléguée spéciale auprès de la Présidente de la Région Île-de-France, en charge de la Cité de la gastronomie, Babette de Rozières est présidente du jury du concours IdFood. A l'occasion de la clôture des inscriptions de la 7e édition, elle revient sur le dynamisme francilien dans le secteur agroalimentaire.

En tant que cheffe de cuisine, qu’est-ce que l’innovation alimentaire pour vous ?

"Pour moi l’innovation alimentaire, c'est tous les jours lorsque je cuisine pour mes clients : c’est la magie de la cuisine, avec un même produit on peut réaliser des plats différents et novateurs."

Qu’attendez-vous des participants en qualité de présidente du jury du concours IdFood ?

"J'attends une vraie belle idée novatrice fédératrice sur l’alimentation de demain ou un procédé qui facilitera le travail en cuisine."

Quels conseils pourriez-vous donner aux porteurs de projet franciliens qui innovent dans le secteur agroalimentaire ?

"D'oser, d’aller encore plus loin au risque même de choquer car je pense que la provocation intellectuelle est un moteur utile à la création et au progrès de l’humanité."

Pourriez-vous nous dire un mot sur la Cité de la Gastronomie pour laquelle vous êtes déléguée spéciale auprès de la Présidente de Région ?

"La Cité de la gastronomie de Rungis, c’est à l’horizon 2025. En attendant, j’ai créé le parcours de la gastronomie en Île-de-France, composé de six sites emblématiques en Île-de-France, qui seront la vitrine de ce qui se fait de mieux en matière d’agroalimentaire en Île-de-France."

On vous sait sur de nombreux fronts en matière de défense de la gastronomie et promotion de la cuisine. Quels sont vos projets ?

"D’inaugurer avant la fin de la mandature la première des six sites qui compose le parcours de la gastronomie en Île-de-France : l'Hôtel de la Marine à Paris."