Partenaire du concours IdFood pour la deuxième édition consécutive, Invivo Food&Tech est un laboratoire d’innovation sur la chaîne alimentaire du champ à l’assiette. Julie Bounan, responsable des activités d’agriculture en environnement contrôlé au sein de la structure, revient sur l’engagement de la structure dans le cadre du concours IdFood.

Quel est le rôle d’Invivo Food&Tech ? 

« InVivo Food&Tech est le laboratoire de l’innovation du 1er groupe coopératif agricole français. Nous défrichons les nouvelles tendances et usages de consommation. Nous sommes organisés en interne par thématique : nouveaux végétaux, nouveaux process, nouveaux ingrédients mais également packaging innovants, etc. Nous nous entourons également de notre large écosystème « Food » composés de plus de 300 startups identifiées grâce au challenge InVivo Quest organisé chaque année. Nous sommes accompagnés par des acteurs et partenaires de grands groupes, investisseurs, agences de communication, mais également de certaines de nos coopératives déjà présentes dans le domaine des industries agroalimentaires. »

D’après votre expertise, quelles sont grandes tendances actuelles en matière d’innovation alimentaire ? 

« Au cœur des grandes tendances que sont le « flexitarisme » et le minimum de transformation, InVivo Food&Tech se concentre sur la santé par le végétal. Cela se traduit par la mise en place de cultures innovantes, l’intégration de la chaîne agroalimentaire dès la culture, la recherche de nouveaux végétaux ou de végétaux endémiques pouvant servir à nourrir le reste de la planète et la recherche de bénéfices directs pour la santé à travers les plantes. Nous développons aussi une expertise dans le domaine du climat contrôlé. Ce type de technologie qui n’en est encore qu’à ses débuts permettra à terme de proposer de nouvelles sources de protéines végétales alternatives. Les bénéfices sont donc une limitation de l’empreinte carbone globale, la capacité à élargir les cultures sous tous les climats et d’obtenir des productions végétales à leur maturité, au plus proche de la bouche du consommateur. »

Au quotidien, comment accompagnez-vous les porteurs de projet en innovation alimentaire ? 

« Nous avons un fonds d’investissements qui regroupe une dizaine de startups. Nous pratiquons également des sessions de coaching et de mentoring dédiés et nous participons à des challenges tels qu’IdFood. Etant donné notre implantation en Ile-de-France et plus largement en France, pays reconnu pour son agriculture, sa gastronomie et son savoir-faire en matière de santé globale, ce concours est un événement majeur pour nous. Il permet de sourcer, stimuler et aider au développement des entreprises de l’ensemble de la filière agroalimentaire régionale, est également un moyen de répondre aux attentes actuelles et aux besoins futurs des Franciliens.»

Vous allez offrir aux 5 lauréats du concours IdFood, 3 sessions de deux heures au sein des équipes des métiers d’InVivo Food&Tech ? Comment vont se passer ces ateliers ? 

« Nous nous adapterons aux attentes et besoins des lauréats. En fonction de cela, nous activerons un interne les personnes ressources expertes pour les accompagner au mieux dans leur projet (marketing, commerce, finances, juridique…) mais mettrons également nos réseaux respectifs à leur disposition. »

Quels sont vos conseils pour les candidats au concours IdFood ? 

« Il faut bien définir les barrières dès le début de leur projet, autant techniques que marketing mais aussi commerciales. Je leur conseil d’écrire ce que j’appelle une « route to market », une feuille de route qui va les aider à pénétrer de la meilleure possible leur marché, claire, ambitieuse tout en étant réaliste. Enfin, ils doivent surtout montrer la détermination de l’équipe fondatrice. »